A quoi sert une assurance obsèques ?

Afin d’épargner des soucis financiers aux familles, souscrire à une offre de prévoyance obsèques est tout indiqué. Cette solution assure une prise en charge globale des obsèques avec à la clé un accompagnement et une assistance complets.

Les obsèques, une charge financière conséquente

Organiser des obsèques coûte aujourd’hui cher aux familles. En effet, le coût moyen des funérailles en France est estimé entre 3500 à 4000 euros. Selon le cas, les dépenses peuvent être considérables surtout si le sinistre prend en compte le rapatriement du corps. Avec un budget déjà serré au quotidien, quel recours pour les familles à revenus modestes ? Fort heureusement, depuis les années 90, l’État a autorisé la création de l’assurance obsèques. Concrètement, il s’agit d’un contrat qui garantit, en cas de décès de l’assuré, le versement d’un capital soit à une entreprise de pompes funèbres soit aux bénéficiaires désignés. Les avantages de souscrire un tel contrat sont nombreux. En premier lieu, le souscripteur a la possibilité de faire respecter ses dernières volontés et planifier ses funérailles dans les moindres détails. Mais le plus important est de pouvoir soulager financièrement ses proches en leur évitant de prendre en charge ses frais d’obsèques. Pour constituer le capital, le souscripteur peut choisir entre 3 modes de cotisation : cotisation périodique (pour une durée déterminée), cotisation viagère (versement jusqu’au décès de l’assuré) et cotisation unique (versement en une seule fois).

Souscrire à cette formule de prévoyance

Une question qui se pose : qui est concerné par les assurances obsèques et à quel âge doit-on souscrire ? Quand on a 20 ou 30 ans, il ne s’agit certainement pas d’une priorité. Mais plus l’âge avance, plus il faut envisager une souscription. Les spécialistes recommandent de le faire à partir de 50 ans ou un peu moins. Il est déconseillé d’attendre un âge trop avancé, car les cotisations risquent d’être élevées. Généralement, ce type de contrat impose un âge limite de 80 ans voire 90 ans dans des cas très rares. Les questionnaires de santé sont aussi obligatoires à quelques exceptions près puisqu’il existe des compagnies d’assurances qui ne les imposent pas. À ce sujet, les assureurs ne sont pas les seuls à avoir développé cette offre de prévoyance obsèques. Les mutuelles ainsi que les banques en disposent également. Et pour choisir le contrat le plus avantageux, passer par un courtier en assurances est une excellente solution.

Eviter les confusions

Avec les innombrables offres qui existent sur le marché, des confusions peuvent exister entre assurances obsèques, décès ou même assurance-vie. La prévoyance obsèques doit être différenciée de l’assurance décès dans la mesure où avec ce dernier, le capital constitué est certes versé aux bénéficiaires, mais ceux-ci pourront en disposer comme ils le souhaitent. En d’autres termes, l’assurance décès n’est pas forcément destinée à régler les frais de funérailles. Quant à l’assurance vie, celle-ci se présente davantage comme un produit d’épargne dont le capital est également transmis aux bénéficiaires lorsque le décès de l’assuré survient. Le montant de ce capital peut varier en fonction des sommes versées et de l’évolution du placement financier choisi.